Comment sert-on le thé selon les pays

Même s’il est originaire de l’Asie et  plus précisément de la Chine, le thé est une boisson mondialement connue et  consommée. La preuve en est que les  Britanniques font partie des plus grands consommateurs du monde. Tout ceci pour dire que cette boisson n’est méconnue d’aucun peuple. Et par conséquent, chaque peuple possède sa manière propre de préparer et de servir son thé. En effet chaque instant de thé est un moment de rituel et de petites habitudes portant la marque de la culture et de la  civilisation qui le pratique. Dans cet article nous allons voir les habitudes de consommation du thé de quelques pays du monde.

La thé dans la tradition britannique

En Angleterre, à 17h pétante, c’est l’appel du thé. Que ce soit au boulot, à la maison ou ailleurs, tout le monde se prête à cette tradition ancrée dans la culture anglaise depuis des siècles. Ce qui est plutôt intéressant et caractéristique de nos voisins de l’outre-Manche, ce n’est pas seulement le fait de consommer du thé. C’est le rituel qui l’accompagne. En effet c’est agréable de voir servir ce délicieux breuvage dans des  porcelaines à fleurs, en mettant à contribution des présentoirs à gâteaux remplis de toutes sortes de pâtisseries et de douceurs salées comme sucrées. Si vous avez l’occasion de vous rendre à Londres, ne manquez pour aucune raison l’afternoon Tea time.

La thé dans la tradition japonaise

Au Japon, c’est tout une cérémonie qui entoure le thé. Les natifs parleront de « Cha No Yu » qui signifie littéralement « l’eau chaude du thé » En effet,  la cérémonie du thé (comme l’aiment à l’appeler  les occidentaux) consiste à savourer et à apprécier l’ambiance et l’atmosphère dans laquelle vous prenez votre thé aussi peu confortable soit elle. Le maître mot de ce rituel est donc la contemplation. Alors quoi de mieux que de voir déployer des bols et des tasses peu esthétiques; l’idée étant de rappeler l’imperfection de l’univers et notre devoir de l’aimer tel qu’il se présente. Donc au Japon c’est tout une philosophie qui marque la prise du thé.

Le thé dans la tradition chinoise

La prise du thé en Chine est un art qui se transmet de génération en génération. Le terme par lequel l’on désigne la pratique du thé est évocateur. C’est le  « Gong Fu Cha », qui signifie littéralement « prendre son temps pour le thé ». Cela consiste à préparer du thé à partir d’un fort dosage initial et de multiples infusions qui permettent de révéler toutes les saveurs et tous les arômes du thé petit à petit. Le but du Gong Fu Cha,  c’est d’obtenir un thé parfaitement infusé. Ce qui explique si bien le nom du rituel.

Le thé dans la tradition marocaine

En matière de thé au Maroc, c’est un secret de polichinelle. Les Marocains ne jurent que par le thé vert à la menthe. Ce pays maghrébin d’Afrique du nord a donc sa tradition du thé propre à lui. En effet, le thé à la menthe fait partie de l’identité de ce pays. C’est avec ce breuvage que les invités sont accueillis. Que ce soit à la maison, au restaurant, à la médina ou ailleurs, le thé à la menthe est offert en guise de cadeau de bienvenue. Et vous ferez mieux de ne pas refuser juste par politesse.  Comment se prépare ce thé ?

Dans la préparation du thé vert par les marocains, un détail est toujours pris en compte: la petite mousse au-dessus du thé. En effet, cela consiste à le faire mousser pour bien oxygéner l’infusion et faciliter ainsi la digestion, c’est pourquoi le thé est servi de très haut et qu’une petite écume se crée sur le dessus du verre.

Le thé dans la tradition russe

Contrairement à ce que les gens pensent, les russes sont également de grands consommateurs de thé. Ils ne consomment pas que de la vodka. Même s’il n’y a aucune cérémonie du thé qui se fait dans ce pays comme au Japon ni aucune heure ponctuelle à respecter comme en Grande Bretagne, la pratique du thé  est bel et bien une réalité en Russie et elle tourne autour du Samovar. Il s’agit du récipient qui sert à faire bouillir l’eau et à la maintenir toujours chaude. En famille ou entre amis, le samovar est toujours présent. Cet outil à thé est devenu un symbole de partage et de convivialité en Russie.

Le thé dans la tradition américaine

Au pays de l’oncle Sam, le thé est aussi largement consommé mais sous forme glacé. Eh oui. Vous allez trouver cela peut-être curieux mais ils ont troqué les tasses de thé chaud à la British ou au chinois contre le mythique « iced tea« . Ce thé glacé est souvent sucré et agrémenté par une rondelle de citron. Il est généralement pris en période de forte chaleur.

Le thé dans la tradition sud-américaine

Les indiens Guaranis ont découvert le maté, devenu la boisson la plus célèbre du continent, il est consommé pour chasser la fatigue et apporter joie et bonne humeur dans les communautés. Le maté, c’est avant tout une culture et un partage. Pour le préparer de façon traditionnelle, il vous faut une calebasse comme récipient et une bombilla comme paille.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.