Les meilleurs thés et tisanes anti-inflammatoires

Pendant de nombreux siècles, les plantes, les herbes et les épices ont été utilisées pour leurs bienfaits médicinaux lorsqu’il s’agit de réduire l’inflammation. D’une manière générale, l’inflammation est la réponse de votre système immunitaire à une sorte d’irritant et les symptômes peuvent varier en fonction de la cause. Nous allons vous présenter les neuf meilleurs thés pour réduire l’inflammation dans le corps, sur la base des dernières recherches scientifiques :

Thé au gingembre et à l’ail

Le thé au gingembre, au citron et à l’ail a des propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires dues à l’allicine, présente dans l’ail. Il contient des composés phénoliques tels que le gingérol, le shogaol et la zingérone, présents dans le gingembre, et la vitamine C dans le citron. Ces éléments aident à combattre les symptômes du rhume ou de la grippe. De plus, ce thé aide à renforcer le système immunitaire et à diminuer la durée de l’inflammation. Le gingembre ne doit pas être consommé par les personnes utilisant des anticoagulants, il doit donc être retiré du thé dans ces cas. Pendant la grossesse, seul 1 g de gingembre par jour peut être utilisé et pendant 4 jours maximum.

Rinçage au clou de girofle

Les rinçages au clou de girofle, également appelés clou de girofle indien ou girofle, aident à réduire la douleur et l’inflammation, car ils contiennent de l’eugénol dans leur composition. C’est une substance à action anti-inflammatoire et analgésique, ce qui en fait une bonne option pour soulager les douleurs dentaires ou la gingivite, par exemple. De même, ce rinçage peut également être utilisé pour soulager un mal de gorge.

Thé à la rose musquée

La rose musquée provient de la plante de rose et est connue pour son goût délicat et floral. Il est devenu de plus en plus populaire ces dernières années, car il regorge d’antioxydants. Les antioxydants sont notre première ligne de défense lorsqu’il s’agit de lutter contre les dommages causés par les radicaux libres et de maintenir nos cellules en bonne santé. Une étude combinant les résultats de plusieurs essais a révélé que les niveaux d’inflammation, de douleur et de raideur articulaires étaient considérablement réduits. Ces résultats sont dus aux propriétés anti-inflammatoires de la poudre de rose musquée. D’autres travaux de recherche ont étudié les effets de ce thé spécifiquement sur l’arthrite. Les résultats montrent qu’il peut réduire radicalement l’inflammation. Il peut être utilisé à des fins thérapeutiques pour réduire le stress oxydatif présent dans les tissus des personnes atteintes.

Thé au curcuma

Le curcuma, dont le nom scientifique est Curcuma longa, est riche en un composé appelé curcumine. Il possède de puissantes propriétés anti-inflammatoires et agit en réduisant les symptômes d’inflammation dans le corps, les muscles, les tendons et les articulations. Il offre aussi une excellente option anti-inflammatoire naturelle pour les malaises généraux et les courbatures. Ce thé ou les capsules de curcuma ne doivent pas être utilisés par les femmes enceintes ou par les personnes prenant des anticoagulants tels que la warfarine, le clopidogrel ou l’aspirine. Cela peut augmenter le risque de saignement ou d’hémorragie.

Compresses d’arnica

L’arnica est un excellent anti-inflammatoire naturel externe qui aide à réduire la douleur et à traiter les tensions ou les douleurs musculaires. Ses fleurs ont dans leur composition des lactones, qui ont une action anti-inflammatoire et analgésique. La lactone soulage les douleurs dues aux distensions ou étirements musculaires provoqués par les activités physiques, ou en cas de torticolis. Il est important de noter que l’arnica ne doit pas être ingérée, car elle contient des composants toxiques. Il ne doit être utilisé que sous forme de compresses topiques.

Thé au fenouil

La tisane de fenouil, dont le nom scientifique est Foeniculumvulgare, contient des substances à action anti-inflammatoire, analgésique, antispasmodique et digestive. Au nombre de ceux-ci on peut citer l’anéthole, l’estragole et le camphre, qui aident à soulager l’inflammation de l’estomac. Ils réduisent la sensation de brûlures d’estomac et de brûlures d’estomac ou dans la gorge. De plus, ce thé aide à soulager les symptômes de la colite ou du syndrome du côlon irritable, tels que la diarrhée, les douleurs abdominales ou les gaz. C’est donc un bon choix de thé pour un intestin enflammé. Le thé au fenouil ne doit pas être utilisé par les femmes enceintes ou allaitantes.

Thé à la menthe poivrée

Le thé à la menthe poivrée, dont le nom scientifique est Mentha × piperita, est riche en substances anti-inflammatoires, comme le menthol. Ces substances favorisent l’amélioration des symptômes du rhume, de la grippe, de la rhinite ou de la sinusite, comme le nez qui coule ou est bouché, les maux de tête et la toux. De plus, ce thé possède des propriétés antibactériennes et antivirales qui aident le corps à combattre toute infection éventuelle et à récupérer plus rapidement.

Marcela et rinçage à la propolis

Les bains de bouche à la Marcela (Achyroclinesatureioides) et à la propolis sont d’excellents anti-inflammatoires naturels. De plus, ils ont également un effet analgésique et antibactérien qui aide à soulager l’inflammation des dents ou des gencives. C’est pourquoi ils sont efficaces contre les douleurs dentaires ou gingivales.

Thé vert

Certaines études ont montré que le thé vert, fabriqué à partir de la plante Camellia sinensis, contient des composés phénoliques dans sa composition. Il y trouve en particulier l’épigallocatéchine, qui possède des propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes. Ces caractéristiques améliorent l’action du système immunitaire et aident l’organisme à combattre les inflammations courantes comme une sinusite ou un mal de gorge, par exemple. Le thé vert peut être utilisé sous forme de thé, d’infusion ou d’extrait naturel. Il doit être utilisé sous surveillance médicale, car son utilisation excessive peut endommager le foie.

Le thé vert ne doit pas être consommé par les enfants, les femmes enceintes ou allaitantes. Il en est de même pour les personnes souffrant d’insomnie, d’hyperthyroïdie, de gastrite ou d’ulcère gastrique. Cela se justifie aussi par le fait qu’il contient de la caféine dans sa composition. Il faut donc éviter de boire ce thé en fin de journée ou en quantité supérieure à celle recommandée. Ceux qui souffrent d’hypertension artérielle peuvent boire un maximum de 3 tasses de thé vert par jour, sous la direction d’un médecin, car la boisson peut interagir avec des médicaments pour contrôler la tension artérielle.

Maintenant vous savez à quel point les thés et les tisanes peuvent être incroyables pour traiter une inflammation au naturel. En cas de besoin, vous avez désormais le choix entre tous les éléments de la liste de cet article. Faites-vous plaisir et prenez soin de vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.