Les différentes variétés de thé d’Inde

L’Inde fait partie des grands pays producteurs de thé au monde avec une grande population qui en consomme. C’est donc sans surprise qu’on y découvre une variété inouïe de thés, les uns aussi savoureux que les autres. Il convient de les connaître pour mieux en profiter, lors d’événements indiqués. Plusieurs thé de ce pays ont été adoptés par d’autres, notamment les anglais. Découvrez donc les variétés de thé d’Inde.

Le Chaï

Originaire d’Inde, le chaï est une boisson chaude. Dérivé du mandarin « cha », « chaï » est un terme hindi qui désigne le thé en Asie du sud. Donc dire « thé chaï » est un pléonasme qui revient à dire « thé thé ». Le chaï est un thé noir sucré auquel on rajoute des épices et du lait chaud. Le Chaï est reconnue pour ses bienfaits grâce à la variété de plantes et d’épices qu’il contient. Les épices et les plantes possèdent des propriétés, ainsi le mariage de ces ingrédients se met au service du bien-être.

Le thé Darjeeling

Le thé Darjeeling est à la base un thé indien qui a été adopté par les anglais. Sa popularité ainsi que sa saveur ont su traverser les frontières sans laisser ses consommateurs indifférents. Il est justement classifié et protégé par l’Union européenne sur sa zone géographique de production. Aucun pays au monde ne peut donc le cultiver, encore moins le produire. C’est un patrimoine de l’Inde, comme le champagne pour les Français.  

Texture et goût

Le Darjeeling est un thé noir au goût prononcé et corsé, très consommé le matin. Il conserve un goût exquis qui lui vaut tant d’honneurs. Il est produit à partir de la plante théière Camellia sinensis comme tous les autres. Cependant, à Darjeeling, le thé cultivé a une saveur très particulière contrairement aux autres régions. Scientifiquement, on pense que cela est dû à la forte pluviométrie de la région qui permet un bon drainage des variétés produites. 

Distribution et prix

Étant l’un des thés les plus populaires de l’Inde, il ne saurait être vendu à toutes les bourses. Il est distribué à l’international depuis l’Inde, l’unique pays de fabrication. Les prix sont donc assez élevés et plutôt justifiés compte tenu de sa saveur. Sa teneur en muscat est unique, irreproductible et très recherchée. C’est donc sans râler que les consommateurs étrangers l’achètent à de fortes sommes. Les anglais l’apprécient particulièrement. D’autre part, sa cueillette prend un temps conséquent et est très exigeante. 

Le Thé Assam

Pendant très longtemps, les thé Darjeeling et Assam ont été thé Leaders en Inde, jusqu’à ce qu’ils commencent la culture sur d’autres territoires. Le thé produit dans cette région est sans égal, ce que signifie justement Assam. Il faut croire que le thé est à l’image du territoire, les seules plaines sur lesquelles le thé se cultive. Elle comprend l’une des plus grandes régions mondiales de culture du thé. Le climat pluvieux qui dure depuis plus de 6 mois y est favorable.

Texture et goût

La région d’Assam dans laquelle est fabriqué ce thé noir très fort détient un très grand avantage en matière de qualité. Elle héberge l’un des plus grands, si ce n’est le plus grand centre dédié à la recherche sur le thé dans l’Inde. Les liqueurs fabriquées à partir du thé Assam sont vives, maltées et bien ambrées. C’est l’un des meilleurs thés à consommer le matin. 

Distribution et prix

Le thé Assam est commercialisé à l’international. De plus, le fait que les producteurs travaillent en étroite collaboration avec l’association de recherche sur le thé le rend assez crédible. La conséquence directe est que la qualité de ce thé est irréprochable.  Le prix cependant n’est pas aussi élevé que celui du Darjeeling. Certains sont issus des secondes récoltes et  ne demeurent pas moins prisées. 

Les Thé du Dooars et du Teraï

Ces régions sont les premières sur lesquelles la production du thé en Inde a été diversifiée et approuvée. La production avoisine 25% de la production annuelle sur toute l’étendue du pays. La qualité du thé est particulièrement séduisante par son goût sucré qui reste après consommation. Mélangé à la saveur épicée, on obtient un thé unique. Il est consommé en cours de journée principalement.

Le Thé du Kangra

Dans cette région, ce sont des plantes chinois qui ont été testées pour la première fois. Suite à ce succès confirmant l’étude de faisabilité faite, les cultures ne se sont plus jamais arrêtées. Son climat est particulièrement favorable à la culture et au thé et la zone est dépourvue de parasites. Nul besoin d’utiliser les pesticides. À la récolte, le thé obtenu est de diverses variétés. On a à la fois des thés verts non fermentés et des thés noirs. Les deux sont particulièrement exquis et conquièrent les papilles qui les dégustent. 

Le Thé du Nilgiri

C’est pour fuir la chaleur brûlante de l’été que les visiteurs se sont retrouvés à Nilgiri. Vu qu’il fallait s’occuper, ils ont pensé à faire des cultures dans cette région, parmi lesquelles celle du thé. La brillance de ce thé est juste exceptionnelle. Cela s’explique par les conditions climatiques du milieu, la pluviométrie et la montagne. La liqueur produite est d’un jeune Or, particulièrement crémeuse au goût floral. Le thé est parfumé et exquis. La production de thé ici couvre 15% de la production nationale. 

Le Thé Annamalais

C’est l’une des zones en Inde qui héberge une association de recherche sur le thé. Le produit final ne saurait être d’une qualité douteuse. Le thé est brillant et agréable dans la bouche. La liqueur extraite est vive, celle au safran. Sa dégustation mime la consommation de biscuits aux fleurs avec une saveur forte. Le thé d’Annamalais est très apprécié et se consomme à tout moment, particulièrement rafraîchissant en matinée. Il se fait beaucoup exporter.

Le Thé du Karnataka et du  Wayanaad

Ces deux régions à la base commercialisent plus de café. Mais, dans un souci de diversification et avec un climat favorable à la culture du thé, ils se sont lancés. La qualité des liqueurs est juste fabuleuse. Rougeâtre et corsée pour le thé d’y wayanaad et ocre dorée pour le Karnataka. Doux et brillants, ces thés se consomment en journée. 

Le Thé de Travancore et de Munnar 

Le thé de travancore permet la fabrication d’une liqueur à deux teintes, rougeâtre et jaune. Très bien équilibré et vif, il permet de reprendre de l’énergie et de la vitalité. Les anglais l’apprécient particulièrement pour grignoter en milieu de journée. Quant au Munnar, sa liqueur est dorée avec un parfum enivrant. En bouche, c’est un mélange de sensations et de saveurs telles un biscuit au lait. Enfants comme adultes le recommandent au déjeuner. 

Le thé en Inde est un véritable socle de leur économie. Après la réussite dans les zones de Darjeeling et d’Assam, ils ont su étendre la production dans plusieurs autres régions, découvrant ainsi d’autres merveilles. Ce sont également les conditions climatiques de ces régions qui rendent le thé qualitatif. Y sont produits aussi bien les thés noirs, Oolong, noirs et verts. Certains sont obtenus à partir d’un seul et même thé. Au total, on a une dizaine de variétés de thé d’Inde selon les régions de production.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.