Théine et caféine : y a-t-il des différences ?

En prenant une tasse de thé vert ou de thé noir le matin ou  le soir, remarquez-vous la sensation de bien-être, de détente et de vigueur qui envahit tout votre corps ? Et bien faites l’expérience avec une bonne tasse de café et vous ressentirez la même chose. Vous trouverez peut-être cela curieux mais sachez qu’il n’y a rien d’anormal. En effet, cette sensation décrite plus haut vient de la théine contenue dans le thé et de la caféine présente dans le café. Pendant longtemps on a cru que ce sont deux substances différentes. Mais il s’est avéré que c’est un seul et même élément mais connu sous des termes différents. Pourquoi donc les appeler par des noms différents alors qu’ils constituent une  seule et même molécule ? Vous le saurez en poursuivant la lecture.

Des noms différents, un même principe actif

Tout d’abord essayons de clarifier les choses. On sait que la théine et la caféine sont identiques. Mais dans tous les cas c’est le terme caféine qui doit être usité puisque c’est substance qui a été découverte premièrement. Des années après, la théine a été aussi isolée de la feuille de thé et il s’est avéré qu’elle est identique à la caféine sur tous les points. On note également la présence de caféine dans la feuille de thé. La différence au niveau des termes tient donc du fait que la quantité de caféine présente dans le thé est moindre. On parlera de théine. À l’opposé, la concentration de caféine dans le café est plus prononcée. On parlera de caféine. Le terme théine est encore utilisé par habitude et aussi pour spécifier les deux boissons que sont le thé et le café. 

 Maintenant que la lanterne est éclairée, prouvons de manière chimique que la théine et la caféine constituent un seul élément. 

La 1, 3, 7-triméthylxanthine. Ne vous fiez pas à ce nom kilométrique à la prononciation compliquée. Il s’agit simplement d’un alcaloïde, d’une substance organique d’origine végétale ayant une puissante action thérapeutique; et c’est par ce nom qu’on désigne la molécule de la théine et de la caféine. Cette molécule vous permet entre autres de stimuler votre système nerveux et cardio-vasculaire. Elle augmente aussi votre attention et réduit la somnolence.

Il est vrai que la théine et la caféine sont identiques du point de vue moléculaire, mais ces deux substances sont-elles toujours pareilles sur tous les plans ? 

Quelle est la différence entre la théine et la caféine ? 

On avait un peu plus haut effleuré un point sur lequel la théine et la caféine ne se rejoignent pas. C’est au niveau de leur quantité dans leur boisson respective. Tandis que dans le café la caféine est plus dosée, dans le thé elle est moins concentrée. Un autre facteur de divergence tient du fait que le thé est pourvu d’autres substances naturelles qui sont absentes dans le café. 

Parmi ces substances on note entre autres les polyphénols oxydés, les théarubigines, de la théanine, vitamines (C, A, B1, B2, B6, B9, E, K). Ces différents composés naturels d’origine végétale ont respectivement pour rôle d’inhiber l’action de la théine, de diminuer l’effet de la caféine sur l’organisme, de produire un effet relaxant et de contrebalancer les effets de la théine et enfin de produire un effet bienfaisant sur l’ensemble du corps.

La conséquence directe qui suit cette différence en termes de composition en substances naturelles et de teneur est que le thé a plus d’effet sur le long terme : ses effets stimulants sont progressifs et s’étendent sur plusieurs heures (de six à huit, en moyenne). De son côté, le café stimule plus rapidement, sur une durée plus courte (de deux à trois heures, en moyenne). 

D’un autre côté, la caféine du café est “biodisponible”, ce qui veut dire qu’elle passe directement par le sang. Ce qui justifie le fait que les effets d’excitation sont plus perceptibles et ce, de manière instantanée.

La différence entre les deux substances se trouve également au niveau de l’effet ressenti par chaque personne. L’état de santé, l’âge, le poids ainsi que les activités physiques sont autant de facteurs qui diffèrent d’une personne à une autre, ce qui influe sur le métabolisme. Ainsi, une personne peut bien supporter les effets de la caféine et supporter moins la théine. Certaines personnes peuvent bien aussi être intolérantes à ces deux substances ou alors peuvent enchaîner des tasses de thé et de café sans problème. 

Ceux qui ne supportent pas trop les effets de la théine doivent donc faire attention au type de thé qu’ils consomment. Ceci dit, la teneur de caféine dans le thé dépend aussi de certains facteurs. Les parties telles que les tiges et les feuilles basses de thé contiennent moins de théine. Ce qui n’est pas le cas des jeunes pousses et des bourgeons. De même les feuilles de thés qui ont été torréfiées perdent beaucoup de leur teneur en  théine. 

Pour jouer la carte de la prudence il vaut mieux ne pas prendre le café ni le thé en fin de journée, surtout pour les plus sensibles étant donné que les deux sont chargés d’une seule et même molécule.

Lire aussi : thés sans théine : les alternatives

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.