Thés sans théine : les alternatives

L’une des raisons pour lesquelles certaines personnes n’aiment pas prendre du thé est que cette boisson est chargée en une substance stimulante appelée théine. En effet, la théine est le  principal principe actif du thé. En dehors de ses effets bénéfiques, elle est connue pour ses effets indésirables tels que les difficultés à trouver le sommeil. Heureusement qu’il existe une alternative qui permet de profiter de la saveur et du réconfort d’une tasse de thé sans pour autant avoir à souffrir des conséquences de la théine: C’est le thé sans théine. C’est justement ce dont nous parlerons dans cet article. Mais bien avant, essayons d’en savoir un peu plus sur la théine.

Qu’est-ce que la théine ?

Comme vous le savez, la théine est le principe actif du thé. Il est semblable à la caféine puisque les deux constituent une seule et même molécule. On trouve cette substance dans les feuilles de thé. Elle  se libère lorsque ces feuilles sont infusées (plongées dans l’eau chaude). 

Il est important de noter que les feuilles sèches contiennent entre 2 et 4% de théine. Dans une tassé de thé de 100 ml, il y a près de 60 mg.

La quantité de théine que peut contenir une tasse de thé  dépend des facteurs à savoir le temps d’oxydation des feuilles, la durée de l’infusion et la qualité des feuilles de thé. On remarque alors que le thé noir est le plus chargé en théine étant donné qu’il a subit une oxydation complète (fermentation) en théine (notamment parce qu’il la libère plus rapidement), ensuite vient le thé vert et le thé blanc en dernière position qui est plus léger et considéré aussi comme le plus raffiné de tous les thés.

Le thé sans théine

Le thé sans théine se caractérise par son goût moins amer. Contrairement à son homologue pourvu de théine, il est moins tonique.

Ce type de thé est spécialement obtenu à l’issue d’un traitement industriel au cours duquel la théine est extraite à l’aide de solvants. En effet, le thé est rincé avec des solvants comme de l’ethyl-acetate et du chlorure de méthylène. Et ce pendant 10 heures.

Du gaz carbonique à l’état liquide est également mis à contribution. Il est injecté au thé dans une chambre de compression.  Le CO2 se charge de théine et quand il s’évapore, cette-dernière emprisonnée s’échappe également du thé.

Pourquoi opter pour un thé sans théine ?

L’effet excitant et revigorant du thé n’est pas supportable pour tout le monde. Certains ne tolèrent pas la théine qui, on l’a dit, est pareille à la caféine à quelques précisions près. Pour ces catégories de personnes, un thé sans théine ferait l’affaire. De plus, la théine n’est pas trop recommandée aux femmes enceintes. Ces-dernières doivent d’ailleurs absolument en respecter une dose bien donnée.

Il y a également les enfants qui ne devraient pas prendre du thé normal en raison de leur contenance en théine. Cette dernière aura du mal à être éliminée du  corps des enfants à cause de leur poids encore trop petit.

De même, il y a certaines personnes qui souffrent de maladies cardiaques ou gastriques et qui sont obligées de supprimer la théine de leur alimentation. Leur seul recours est donc le thé qui n’en contient pas.

Alors pour tout ce public, un thé déthéiné est le seul moyen de pouvoir prendre du thé sans compromettre sa santé ou aller à l’encontre de ses principes. Le déthéiné ne présente pas trop de différence par rapport au  thé normal quoique le goût un peu plus prononcé et amer  de ce-dernier quand il est trop infusé est absent dans le déthéiné. 

Si vous voulez, vous pouvez aussi vous rabattre sur d’autres alternatives autres que le thé. 

Quelles sont les alternatives ?

Parmi les meilleures alternatives au thé, il y a ce qu’on appelle  communément le thé rouge. Il s’agit du Rooibos. Ce n’est pas réellement un thé mais plutôt de l’infusion d’une herbe originaire d’Afrique du sud appelée le Rooibos bush appartenant à la famille des légumineuses. C’est d’ailleurs la boisson nationale de l’Afrique du Sud. Elle se distingue par son goût savoureux (peu astringent, peu amère) et sa forte teneur en antioxydants. C’est une boisson aux multiples bienfaits.

À part le Rooibos, vous avez aussi comme alternative au thé, le Sobacha originaire du Japon. C’est une infusion à base de graines de sarrasin torréfiées (en japonais « soba » signifie sarrasin et « cha » thé). Elle ne contient pas de théine et est riche en antioxydants et fibres.

Vous avez également le honeybush. Ce sont des feuilles provenant d’un arbuste d’Afrique du sud. Ses feuilles infusées ont un goût miellé avec une couleur dorée.

Comme autres alternatives vous avez aussi le Lapacho. Vous pouvez en outre vous tourner vers les infusions des plantes et fleurs comme le romarin, l’ortie, l’hibiscus, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.