Calebasse à maté : le guide complet

La calebasse à maté est un récipient traditionnellement utilisé pour servir le yerba maté, une herbe sud-américaine dont on dit qu’elle a des propriétés médicinales. La calebasse à maté est ce que la plupart des gens appellent la calebasse dans laquelle le thé maté est traditionnellement infusé. Le maté se distingue des autres thés par le fait qu’il est infusé à partir de feuilles et de brindilles séchées d’Ilex paraguariensis, un arbre à feuilles persistantes appelé yerba mate en espagnol ou cuie’ en guarani. Cette plante est originaire d’Amérique du Sud et y est largement cultivée. Comme elle pousse en haute altitude, jusqu’à 4000 pieds au-dessus du niveau de la mer, elle était transportée à travers les Andes par une caravane de lamas, d’où le nom de « thé des montagnes ».

Tout savoir sur la calebasse à maté

Les calebasses à maté sont très appréciées pour infuser et boire le thé traditionnel sud-américain sous le nom de maté. La forme naturelle de la calebasse à maté permet de la manipuler facilement et de l’utiliser comme récipient personnel pour boire.

Le maté est traditionnellement servi dans une calebasse creuse, fabriquée à partir d’un arbre originaire d’Amérique du Sud appelé lignum vitae. Les calebasses sont aussi appelées jicara, mais ces termes ne sont pas interchangeables. Les jicaras sont des fruits à coque dure qui ne contiennent pas de pulpe, tandis que les calebasses sont des fruits à coque molle qui ont été ouverts et nettoyés.

Les calebasses sont très durables et peuvent durer des années si elles sont bien entretenues. Elles sont disponibles en différentes tailles, formes et couleurs selon l’endroit où elles ont été cultivées. Par exemple, les calebasses du Brésil ont tendance à être plus grandes que celles de l’Uruguay ou de l’Argentine. En outre, la couleur de l’intérieur de votre calebasse varie selon qu’elle provient de la partie supérieure ou inférieure de la coquille du fruit.

Comment préparer sa calebasse à maté ?

Le maté est un thé traditionnel sud-américain fabriqué à partir de feuilles de la plante Ilex paraguariensis, qui contient de la caféine.

Le maté est traditionnellement consommé en le buvant à travers une paille en métal appelé bombilla. La paille filtre les particules de feuilles dans la boisson.

La préparation traditionnelle consiste à faire bouillir de l’eau dans une bouilloire, puis à la verser dans la calebasse. On fait circuler la calebasse pour que tous les participants puissent y boire. Certaines personnes ont ajouté du sucre ou du jus de citron à leur maté, mais cette pratique n’est pas courante dans la plupart des cultures sud-américaines.

Il existe plusieurs façons de préparer le maté :

  • Rincez l’intérieur de la calebasse avec de l’eau, puis videz l’eau et séchez-la avec une serviette en papier. Répétez ce processus jusqu’à ce que l’intérieur de la calebasse soit complètement sec.
  • Faire bouillir de l’eau et la verser directement dans la calebasse ;
  • Faire bouillir de l’eau et la verser dans un autre récipient (par exemple, une tasse) avant de la verser dans la calebasse ;
  • Faire bouillir de l’eau et ajouter de l’eau froide pour la refroidir avant de la verser dans la calebasse ;

Comment entretenir une calebasse à maté ?

Le maté est une calebasse sud-américaine qui est traditionnellement utilisée comme récipient pour boire les feuilles séchées et moulues de la plante yerba mate. La calebasse est fabriquée en bois dur et possède un centre évidé avec une petite ouverture au sommet.

Le maté est souvent partagé en groupe, chaque personne sirotant la calebasse à tour de rôle. Il s’agit d’une activité très sociale qui peut être appréciée seule ou avec des amis.

Voici quelques conseils pour vous aider à conserver votre calebasse à maté en bon état :

  • Utilisez de l’eau propre et rincez-la soigneusement à l’eau chaude avant de la remplir d’eau chaude et de yerba mate. Cela permettra d’éliminer toutes les impuretés qui ont pu s’accumuler à l’intérieur de votre gourde au fil du temps.
  • Nettoyez votre gourde au moins une fois par semaine en utilisant de l’eau chaude, du savon et un chiffon doux ou une éponge. N’utilisez jamais de nettoyants abrasifs comme l’eau de javel ou le vinaigre, car ils endommageraient la finition de votre gourde avec le temps !
  • Rangez votre calebasse sur le côté afin que l’excédent de liquide puisse s’écouler par l’ouverture située sur le dessus. Vérifiez à ce qu’elle ne touche rien d’autre, car l’humidité peut causer des dommages à long terme si elle n’est pas contrôlée !

Comment bien choisir sa calebasse pour le maté ?

La calebasse à maté est traditionnellement fabriquée en calebasse, mais de nos jours, elle est également fabriquée en bois ou même en plastique. Les calebasses sont généralement préférées, car elles sont plus légères et permettent à l’air de mieux circuler à l’intérieur de la calebasse.

La taille de la calebasse dépend de la quantité de maté que vous souhaitez préparer en même temps. Une calebasse plus grande peut contenir plus de yerba mate, mais elle sera aussi plus lourde et plus difficile à transporter. Vous avez le choix entre deux types de matériaux : le cuir ou le bois. Le cuir ne se fissurera pas comme le bois si vous le faites tomber sur une surface dure, mais il est moins durable que le bois si vous le faites tomber sur des sols en béton assez souvent (ce que nous ne recommandons pas).

Le maté mûr n’est pas la même chose que la yerba maté jeune ou vieille, mais fait plutôt référence à la durée de séchage de la yerba. Bien qu’il s’agisse d’une expérience personnelle profonde, la meilleure façon de choisir une yerba mûre est de prêter attention à la façon dont sa saveur convient à votre goût et de l’essayer avec différentes combinaisons de bombilla et de maté.

Conclusion

Le maté est consommé dans plus de 100 pays et est très populaire en Argentine, au Paraguay, au Brésil, et de plus en plus en France et en Belgique. Il est préparé à partir de feuilles et de tiges de « Ilex Paraguariensis », un arbre qui pousse dans les régions tropicales. Les feuilles sont séchées et placées dans une calebasse, une sorte de gourde en cuir ou en bois. La calebasse est remplie d’eau frémissante qui fait infuser la plante pendant environ 10 minutes. Une fois les feuilles bien infusées, on boit à l’aide d’une paille qui filtre les feuilles. C’est cette partie qu’on appelle « bombilla ». La bombilla est placé dans la bouche et on aspire le liquide par petites gorgées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.